Qu'en est-il du traitement de la goutte ?

Le traitement de la goutte consiste à gérer la crise de goutte et à prévenir les récidives et les éventuelles complications. Il est pris à vie ; un suivi médical régulier est nécessaire.

L'objectif du traitement de la goutte

L'objectif du traitement de la goutte est de traiter la crise de goutte et d'éliminer la douleur.

Il permet également, grâce à un traitement de base, de prévenir :

  • la récurrence des crises de goutte
  • la formation de tophi ;
  • les complications articulaires ;
  • l'apparition de calculs rénaux.

Le traitement de fond est efficace si l'uricémie descend en dessous d'une valeur seuil afin d'obtenir la dissolution des urates (sels de l'acide urique).

La goutte est une maladie chronique qui nécessite un traitement à vie et une prise en charge multidisciplinaire, impliquant le médecin traitant, un rhumatologue, un cardiologue, un néphrologue, etc. Ceci afin de contrôler la goutte mais aussi le risque cardiovasculaire associé.

Traitement de la crise de goutte

La première étape du traitement pour calmer l'inflammation de l'articulation consiste à mettre au repos l'articulation touchée par la goutte (repos du pied si une articulation des orteils est touchée, par exemple). Un dispositif, comme une orthèse, peut être proposé pour soulager l'articulation (par exemple, le poignet).

Afin de réduire l'inflammation, il est recommandé de refroidir l'articulation avec de la glace. La glace ne doit pas être placée directement sur la peau pour éviter la sensation de "brûlure" provoquée par le froid. Il est préférable de la mettre dans un linge propre avant de la poser sur l'articulation enflammée (souvent le gros orteil). L'opération peut être répétée à domicile, toutes les 4 heures ; cela permet de raccourcir la durée de la crise de goutte.

  Pouvez-vous stimuler le désir et l'intimité chez les hommes ?

Traitement de fond de la goutte

L'objectif du traitement de fond est de maintenir l'uricémie (taux d'acide urique dans le sang) en dessous d'une valeur seuil. Ce traitement, qui dure toute la vie, comprend des modifications du mode de vie et souvent des médicaments.

Mesures hygiéniques et diététiques pour la goutte

Les mesures diététiques et hygiéniques ont un effet modéré sur la diminution du taux d'acide urique dans le sang. Elles restent cependant importantes en termes de santé globale, compte tenu des comorbidités fréquemment associées à la goutte, et du risque cardiovasculaire.

Dans le cas de la goutte, il est donc nécessaire de :

  • de perdre du poids progressivement (entre 5 et 15%) en cas de surpoids ou d'obésité ;
  • un exercice physique régulier, adapté à l'état de santé ;
  • réduire la consommation de boissons alcoolisées. Il est essentiel d'arrêter de boire : de la bière, très riche en purines, même lorsqu'elle est sans alcool ; des alcools forts.
  • arrêtez de boire des boissons gazeuses sucrées et des jus de fruits riches en fructose ;
  • d'adopter une alimentation équilibrée et de réduire la consommation de produits riches en purines : viandes, abats, poissons, fruits de mer, en privilégiant les viandes maigres ;
  • augmenter la consommation de produits laitiers allégés (lait écrémé) qui aident les reins à éliminer l'acide urique. La consommation de cerises présente également l'avantage de ;
  • de consommer du café et de la vitamine C (en l'absence de contre-indication) qui ont un rôle hypo-uricémiant.

Traitement de base de l'hypo-uricémie

Le traitement hypo-uricémiant est indiqué en cas de crises de goutte récurrentes (au moins deux fois par an), de tophi ou d'arthropathie goutteuse. Toutefois, ce traitement de fond est prescrit après la première crise de goutte dans les cas suivants

  • la personne est âgée de moins de 40 ans ;
  • l'uricémie est très élevée ;
  • la personne présente des maladies cardiovasculaires associées (angine de poitrine, hypertension, etc.) ou une insuffisance rénale.
  10 conseils pour augmenter naturellement votre taux de testostérone

Il n'est pas prescrit en cas d'hyperuricémie sans symptôme, c'est-à-dire lorsque le patient n'a pas eu de crise de goutte.

Le traitement hypo-uricémiant de fond doit être débuté à la dose la plus faible possible, puis augmenté progressivement jusqu'à ce que l'uricémie cible soit atteinte et maintenue à vie. L'objectif est d'atteindre une uricémie inférieure à 360 mmol/L (60 mg/L), ou 300 mmol/L en cas de goutte sévère.

Durant les premiers mois du traitement hypo-uricémique, des crises de goutte peuvent survenir. Un traitement préventif des crises de goutte (colchicine à faible dose, AINS) est donc proposé au patient pendant les 3 à 6 premiers mois.

Gestion des maladies liées à la goutte et des facteurs de risque cardiovasculaire

Pour une bonne prise en charge, toutes les maladies associées doivent être traitées. C'est le cas si la personne a :

  • maladie rénale chronique ;
  • un taux élevé de cholestérol ou de triglycérides dans le sang
  • L'hypertension artérielle ;
  • maladie coronarienne ;
  • artérite des membres inférieurs ;
  • le diabète.
  • Il est également important pour les fumeurs d'arrêter de fumer, mais aussi d'arrêter de boire de l'alcool.

Le suivi médical est important ! La goutte est une maladie chronique qui nécessite une consultation médicale régulière. Vous ne devez pas arrêter votre traitement, même si vous n'avez plus de crises de goutte. L'arrêt du traitement de fond entraînerait une récidive.

La goutte étant le plus souvent associée à un risque cardiovasculaire élevé, il est également nécessaire de suivre les conseils diététiques donnés par votre médecin. Cela permettra de prévenir la survenue de complications cardiovasculaires : accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde, etc.

Remèdes à domicile contre la goutte

  Stimulants sexuels : Comment choisir ?
Nous serons heureux de lire vos réflexions

      Laisser un commentaire

      24go.me
      Logo
      Comparer les articles
      • Total (0)
      Comparez